Chirurgie de la presbytie

Chirurgie de la presbytie

La presbytie est une évolution naturelle de l’œil correspondant à la perte progressive des capacités d’accommodation du cristallin.

 

Symptômes

En pratique, cela signifie qu’aux alentours de l’âge de 45 ans, il est généralement impossible de voir correctement de près en conservant sa correction optique pour la vision de loin.

Cela signifie qu’une personne présentant une bonne vision de loin sans lunettes aura besoin de verres pour la lecture; ou qu’une personne présentant un défaut en vision de loin aura besoin d’une correction additive pour la vision de près.

Seules certaines personnes myopes peuvent, en retirant leurs lunettes, voir correctement de près car, dans ce cas, la myopie compense la presbytie.

 

Qui peut être opéré de la presbytie?

En matière de correction de la presbytie chaque cas est véritablement particulier et spécifique.

Diverses techniques sont possibles mais leurs indications sont très variables selon les activités professionnelles et extra-professionnelles : l’âge, la présence ou non d’un défaut visuel en vision de loin, les motivations et les exigences ou les attentes de chacun.

Seule la confrontation de ces différents éléments permet de définir tout d’abord s’il y a indication à opérer et quelle technique doit être utilisée.

 

Les principales techniques opératoires

 

 

Elles reposent principalement soit sur l’utilisation des corrections par laser, soit par des options chirurgicales :

 

  • La mono-vision ou LBV

Consiste à traiter la cornée de chaque œil au Laser de façon à optimiser la vision sur un œil qui est l’œil dominant, et à optimiser la vision de près sur l’autre œil.

Cette technique est connue depuis longtemps et est très fréquemment utilisée en contactologie (adaptation de lentille de contact), et permet souvent d’obtenir une indépendance vis à vis des lunettes en vision de loin comme en vision de près jusqu’à un certain âge.

Elle mérite souvent d’être évaluée avant l’intervention afin de déterminer la capacité du patient à accepter cette vision différente entre les deux yeux.

 

  • Le Presbylasik

Est une technique classique de Lasik pour ce qui concerne les modalités d’intervention, mais dans laquelle le laser va créer sur la cornée traitée une multifocalité (sur un ou sur les deux yeux) permettant d’augmenter la profondeur de champ de l’œil opéré.

Cette profondeur de champ permet d’obtenir une vision plus étendue avec une indépendance aux lunettes en vision de près sans pénalisation majeure de la vision de loin.

Différents procédés de Presbylasik existent dépendant notamment des protocoles de traitement reliés à chaque laser.

 

– la technique de SUPRACOR

Semble donner des résultats parmi les meilleurs, actuellement en 2015. Nous réalisons le SUPRACOR à la Clinique de la Vision de Montpellier.

En règle générale, les deux yeux sont traités tant pour la vision de loin que pour la vision de près, et les résultats sont tout à fait favorables après une période post-opératoire durant laquelle il est normal de ressentir, dans certains cas, une gêne relative en vision de loin.

 

  • Le Prelex ou Chirurgie par Extraction du Cristallin et mise en place d’un implant multifocal

C’est la même technique que celle utilisée très régulièrement par les ophtalmologistes pour la chirurgie de la cataracte. A la différence, l’implant mis en place sera un implant de type multifocal permettant une récupération tant de la vision de loin que de la vision de près.

Cette technique est très couramment utilisée, notamment au delà de 55 ans. Les deux yeux sont opérés en général à une semaine d’intervalle. L’intervention est réalisée en ambulatoire et sous simple anesthésie topique.

Une des caractéristiques des implants multifocaux est de pouvoir entraîner de nuit des halos autour des lumières, pouvant créé un désagrément pour la conduite nocturne,plus important dans les mois suivant l’intervention, puis diminuant sans toutefois disparaître, mais le plus généralement parfaitement accepté. Cependant, l’apparition des implants à profondeur de champ étendue (entraînant peu ou pas de halos) offre une solutions à ceux et celles qui pensent pouvoir être gêné par ce phénomène.

Le type d’implant multifocal utilisé peut être adapté aux exigences de chaque patient en privilégiant la vision de loin ou la vision de près ou parfois également la vision intermédiaire. Il existe pour cela différents types d’implants, bi ou trifocaux et à addition de près variable, ce qui permet d’obtenir des résultats adaptés aux activités de chacun.

Increase font sizeDecrease font sizeDefault font size